lundi 17 mars 2014

Winterheim, l'intégrale de Fabrice Colin

Winterheim, l'intégrale de Fabrice ColinRésumé : Il y a bien longtemps, les Faeders et les Dragons ont décidé de ne plus s'immiscer dans les affaires des mortels. Retirés loin de Midgard, ils ont cependant confié à la Dame des Songes et à ses trois demi-soeurs les ténèbres la tâche de veiller sur les humains. Aujourd'hui, dans le royaume de Wlroek, le jeune forestier Janes Oelsen, dont les parents n'ont jamais pu comprendre le caractère rêveur et la juvénile impétuosité, entre en possession d'un mystérieuse carte à la suite d'un pari. accompagné de sa fidèle chouette Flocon, il va partir pour le château maudit de Nartchreck où, à en croire les légendes, repose un fabuleux trésor...

Critique : J'ai beaucoup aimé découvrir l'univers des dieux nordiques que nous connaissons très peu, comme par exemple Wyrd, qui tisse les larmes de sa mère Reah pour en faire la toile de la destinée. Un index en début de livres nous détaille les différents dieux et leurs liens familiaux. Winterheim signifie enfer et c'est bien là que va nous mener l'auteur... L'histoire en elle-même est bien écrite, les deux premiers tomes se dévorent sans même que l'on s'en rende compte tellement l'histoire est rythmée. Il va arriver beaucoup de choses à Janes Oelsen et nous allons découvrir avec lui les différents lieux imaginés par l'auteur. La scène où Janes travaille en cuisine et que l'auteur nous décrit l'ambiance de celle-ci est mémorable ! Il est difficile de vous parler de l'histoire tant elle est touffue et je préfère vous laisser le loisir de découvrir toute les subtilités de celle-ci seule. J'ai trouvé le troisième tome un peu  long et l'histoire beaucoup moins rythmée. L'auteur nous prévient pourtant que le troisième tome a été écrit longtemps après les deux premiers et dans des circonstances différentes. Ce dernier est donc la conclusion du long périple de Janes qui n'est malheureusement pas très réjouissant... Une bonne lecture dans l'ensemble, de très belles descriptions, une belle écriture, je pense que je lirai d'autres titres de l'auteur !

Extrait :
Le traîneau descendit jusqu'à elle, flottant à moins d'un pied du sol. S'appuyant à l'un des arceaux, Ever prit place à l'intérieur, son diadème à la main. La fourrure qui l'enveloppait respirait la tiédeur. Le traîneau oscilla doucement et une chouette lança un ululement dans la pénombre.
- Chez moi, murmura la jeune femme avec un dernier regard pour la montagne.

Bonne lecture

2 commentaires:

  1. Une chronique qui donne envie et en plus le thème abordé a l'air sympa! :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, je suis contente que cela te donne envie de le découvrir ! C'est un thème très peu abordé et pourtant très intéressant !

    RépondreSupprimer

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez surtout pas à lui donner à manger !!!
Merci à vous !