dimanche 9 février 2014

Bovary21 de Georges Lewi

Bovary21 de Georges LewiRésumé :  Qui serait Mlle Bovary aujourd'hui ? Bovary21 est le pseudonyme d'une jeune femme de 27 ans, la septième en ligne directe d'Emma Bovary, morte au même âge. Blogueuse reconnue, elle s'abîme dans le surendettement et raconte sur sa page la déchéance qui risque de la conduire au suicide. On est au tout début du XXIème siècle. Bovary21 fait du marketing pour une grande marque de soda. Un certains Charles est son boss, Rodolphe un banquier d'affaires qui va valoriser son blog, et Léonie, une féministe qui l'entraîne à New York. Bovary21 poste ses dernières confessions intimes. Ses 78 000 "amis" peuvent-ils la sauver ? La jeune femme est-elle condamné au même destin que sa lointaine aïeule ? 

Critique : J'ai lu ce livre dans le cadre de mon travail : nous organisons chaque année un prix des lecteurs et nous devons donc faire un choix dans la nombreuse production, malheureusement nos critères étant assez restrictifs je ne peux que rarement choisir le genre de livres que je lis habituellement (suspens et fantasy) .Ce livre part donc déjà avec un certain handicap (!!!), mais malgré tout, j'ai apprécié la plume de l'auteur et le sujet du livre. Emma est la descendante de Mme Bovary, eh oui, elle  a vraiment existé : Flaubert ayant écrit son livre à partir de son journal intime... Emma travaille dans une grande société et va malgré elle revivre à notre époque les mésaventures de Mme Bovary : surendettement, déboires sentimentaux... Mourra-t-elle jeune comme toutes les femmes de la famille Bovary ? Son blog la sauvera-t-elle ? Je n'ai pas lu Mme Bovary de Flaubert et ce livre m'a donné envie de le lire grâce à toutes les comparaisons entre Emma et son arrière-arrière-... grand-mère ! J'ai été contente de lire ce livre qui est bourré d'humour sarcastique sur la société moderne et toutes ses contradictions (politiques, sociales, écologiques, ...). Un livre qui fait réfléchir sur les ressorts de la société et des jeunes générations !

Extrait : 
Tout s'est précipité chez toi lorsque la veuve Dubuc, la première femme de Charles Bovary, ruinée mourut d'une attaque cardiaque. Pour moi, c'est lorsque débarque Valérie, la nouvelle "responsable" marketing venant de Mars ( les barres chocolatées). Valérie a été embauchée directement par Londres sans en référer à Paris. Mon Charles comprends alors qu'il n'est plus dans la course. Il sait ce que cela veut dire... Les sociétés humaines sont toujours fondées sur des codes de pouvoir.

Bonne lecture !

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu Madame Bovary, mais je vois que ce n'est pas problématique... j'aime bien les romans comme cela, sarcastique, sur notre société

    RépondreSupprimer
  2. Oui, aucun problème si tu n'as pas lu Mme Bovary... Les romans dans ce genre faut réfléchir...

    RépondreSupprimer

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez surtout pas à lui donner à manger !!!
Merci à vous !